Communiqué de la Fondation Monique-Fitz-Back :

Québec, le 9 février 2017 – La Fondation MoniqueFitz-Back soutiendra financièrement 38 projets préscolaires et scolaires partout au Québec en lien avec l’adaptation et la lutte contre les changements climatiques, un nombre record pour cette quatrième édition. C’est au total 28 905 $ que la Fondation distribuera dans 36 établissements allant du CPE au collégial. De quoi soutenir l’engagement environnemental de 2 351 jeunes!

Tous les projets retenus ont en commun l’implication active des jeunes et un cheminement menant à des changements de comportement positifs. Les 38 projets sélectionnés proviennent de 12 régions administratives et les bourses accordées varient entre 500 $ et 1 000 $. Quelques exemples de projets qui recevront un appui financier : compostage, jardins intérieurs et extérieurs, valorisation des transports actifs, plantations et culture, valorisation de l’eau du robinet, etc.

Benoît Mercille, directeur général de la Fondation Monique-Fitz-Back, constate que « la question des changements climatiques interpelle de plus en plus les écoles, et ce dans toutes les régions. Nous sommes fiers de soutenir des initiatives concrètes, issues du milieu et permettant de développer l’engagement environnemental des jeunes. Je tiens à remercier les partenaires financiers qui permettent ces investissements ainsi que le jury d’experts qui nous a conseillé dans la sélection des projets. »

Lancement d’un mouvement de mobilisation jeunesse sur les changements climatiques
Le projet de mobilisation jeunesse envers les changements climatiques est financé par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, un programme du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. Le projet vise à ce que les élèves associent une image positive à la lutte contre les changements climatiques et participent aux choix qui affecteront leur avenir. Le projet prévoit également l’organisation de trois Sommets jeunesse sur les changements climatiques et la création d’un Conseil national des jeunes ministres de l’environnement, ciblant les jeunes de niveau secondaire. Les élèves s’engageront dans une série d’initiatives de mobilisation pour lutter contre les changements climatiques.

Lire la suite ici (pdf)