Camille B. Vincent / Le Soleil :

(Québec) Ils ont été 300 à marcher dans les rues de Cap-Rouge, samedi après-midi, afin de protester contre l’entreprise Anacolor. Presque unanimement, ils remettent en question les chiffres du ministère de l’Environnement, rendus publics vendredi, qui disculpent l’usine de toute violation des normes environnementales.

anacolor-manifestation-pf

«Si on dit à un athlète qu’il subira un test de dopage la semaine prochaine, ça se pourrait qu’il fasse plus attention avant», lance Martin, père de deux jeunes filles qui fréquentent l’école Marguerite D’Youville, voisine de l’entreprise de peinture.

Lui et plusieurs autres personnes présentes à la marche de samedi doutent de la validité des résultats obtenus par le laboratoire mobile du ministère de l’Environnement, qui a effectué des prélèvements d’air autour de l’usine durant la semaine du 27 février afin d’y vérifier les taux de composés organiques volatils émis par l’entreprise.

Lire sur Le Soleil

Québec Hebdo : Anacolor : «Fais de l’air!» scandent les citoyens à Cap-Rouge

Le Journal de Québec : Les citoyens manifestent contre Anacolor

ICI Radio-Canada : Marche citoyenne contre l’entreprise Anacolor