Bruno Massé, géographe, activiste et écrivain / Huffington Post :

J’ai passé les cinq dernières années de ma vie à essayer de renforcer le mouvement écologiste du Québec. Avant de tourner la page (et avec beaucoup d’émotions), j’ai envie de souligner quelques leçons durement acquises, lancer quelques fleurs et, tant qu’à y être, quelques pavés! (…)

1. Le ministère de l’Environnement est un fantôme

Disparu quelque part au début des années 1980 et nous persistons à croire que le spectre hante encore l’Assemblée nationale. La Loi sur la qualité de l’environnement affaiblie de façon systématique, le budget du ministère décimé jusqu’à passer sous les 150 millions (0,2% du budget provincial, wow!) et ses inspecteurs envolés, un ministre après l’autre qui n’ont aucune expertise scientifique ni aucun poids à l’intérieur de l’État.

Lire sur le Huffington Post