Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador / Communiqué :

Le Devoir : Des Premières Nations demandent à Ottawa de condamner Enbridge

ÎLE DE LA TORTUE, le 31 oct. 2016 /CNW/ – Une alliance autochtone de 85 Premières Nations au Canada et aux États-Unis demande au Premier ministre Justin Trudeau de condamner le rôle que l’entreprise canadienne Enbridge Inc. (ayant son siège social à Calgary, Alberta) a joué en lien avec les violations sérieuses des droits des peuples autochtones et de leurs alliés à Standing Rock. L’alliance autochtone a formellement pris naissance le 22 septembre lorsque les membres, dont la majorité se situe au Canada mais incluant des Nations aux États-Unis telles que le Standing Rock Sioux Tribe, ont formellement signé le Traité autochtone contre l’expansion des sables bitumineux, lequel prohibe le passage des projets de pipelines, de trains et de navires-citernes des sables bitumineux, y compris les projets Énergie Est et Belledune.

Enbridge a annoncé le 2 août 2016 que l’une de ses unités, Enbridge Energy Partners L.P., investirait 1,5 $ milliard pour une part de 27.6% du projet de pipeline Dakota Access. Le pipeline vise à transporter du pétrole de schiste sale de la région Bakken dans l’État du Dakota du Nord jusqu’à l’État de l’Illinois en passant sous la rivière Missouri, la source d’eau potable de Standing Rock et de millions de personnes en aval.

« Le Premier ministre a dit qu’aucune relation ne lui importe plus que celle avec les peuples autochtones : nous nous attendons donc qu’il prenne position en appui aux droits de Standing Rock et de ses Nations Autochtones alliées alors qu’ils luttent contre le pipeline Dakota Access », a dit le Grand Chef Derek Nepinak de l’Assemblée des chefs du Manitoba. « Ce moment historique à Standing Rock constitue un enjeu canadien que vous devez aborder publiquement M. le Premier ministre : il s’agit d’une entreprise canadienne qui est responsable de graves violations des droits de la personne et parmi ses victimes sont des défenseurs d’eau et de la terre courageux provenant de Premières Nations au nord. »

Le Traité autochtone continue à s’agrandir et annoncera plus de signatures au prochain événement à Ottawa (Territoire Algonquin) le 15 novembre 2016.