AFP :

Pas moins de 92% des habitants de la planète vivent dans des lieux où les niveaux de qualité de l’air extérieur ne respectent pas les limites fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), selon un rapport publié mardi. «Une action rapide pour faire face à la pollution atmosphérique est nécessaire d’urgence», a déclaré le Dr Maria Neira, directrice du département Santé publique à l’OMS. «Il existe des solutions, notamment des systèmes de transports plus viables, la gestion des déchets solides, l’utilisation de poêles et de combustibles propres pour les ménages ainsi que les énergies renouvelables et la réduction des émissions industrielles», a-t-elle précisé.

Lire sur TVA Nouvelles

Plus de 90 % des terriens respirent de l’air vicié

La Presse Canadienne :

(…) Les principales sources de pollution extérieure identifiées par l’OMS sont les véhicules de transport, les centrales au charbon, les combustibles ménagers et les activités industrielles en général. L’OMS soutient qu’en 2012, 6,5 millions de personnes sont mortes à cause de la pollution de l’air, dont plus de la moitié en raison de la piètre qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments. Près de 90 % de ces décès sont survenus dans des pays où, en moyenne, les revenus sont faibles ou intermédiaires, dont près des deux tiers dans des pays de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental.

Lire sur ICI Radio-Canada