Isabelle Porter / Le Devoir :

À Québec, l’influent mouvement du « tout-à-l’auto » vient d’avoir raison d’un projet de transport en commun de plus d’un milliard de dollars que les gouvernements étaient prêts à financer, le Service rapide par bus (SRB). L’attachement à l’auto est-il devenu une idéologie ? Et pourquoi la capitale y adhère-t-elle tant ?

Lundi matin, sur les ondes de Radio X, l’animateur Jean Christophe Ouellet (alias « JC ») et Jeff Fillion dénonçaient, une fois de plus, les projets en transports en commun. « Je pense qu’il y a une incompréhension de la nature humaine là-dedans, de dire JC. L’humain aime ça avoir sa liberté, ses affaires, ses patentes, son char, son terrain, sa piscine. C’est fondamental. »

Piloté par le maire Régis Labeaume et le gouvernement libéral, le projet de SRB progressait dans une relative indifférence jusqu’à l’an dernier avec l’entrée en scène du fameux « troisième lien ».

Lire sur Le Devoir