Véronique Prince / TVA Nouvelles :

Vous le constaterez sur votre prochaine facture d’électricité. Les tarifs ont augmenté de 0,7% le 1er avril, même si Hydro-Québec a perçu 63 millions de dollars en trop à ses clients en 2015, selon ce qu’indiquent les derniers chiffres disponibles.

La Coalition Avenir Québec s’est interrogée sur cette pratique de la société d’État, qui réclame plus d’argent à ses abonnés qu’elle n’en a réellement besoin. Les trop-perçus sont récurrents depuis l’année 2008. Les calculs effectués par la CAQ démontrent donc qu’en huit ans, les Québécois ont payé presque 1,4 milliard de dollars de plus que ce qu’ils auraient dû. Par client, cela représente un montant de 350$.

«C’est faux de prétendre que le gouvernement libéral n’a rien avoir là-dedans. Au contraire, il savait très bien que les trop-perçus existaient. Il a fermé les yeux, au détriment des Québécois», affirme la députée Chantal Soucy, elle-même une ancienne employée d’Hydro-Québec. Elle pense que l’argent perçu en trop aurait dû retourner aux clients sous forme de baisses de tarifs, plutôt que de servir à l’atteinte de l’équilibre budgétaire du gouvernement.

Lire sur TVA Nouvelles

La Presse : Hydro n’aura pas à rembourser les millions facturés en trop

Le Soleil : Trop-perçus d’Hydro: pas d’effet sur les tarifs avant 2019

La Tribune : Une situation frustrante pour Hydro-Sherbrooke

Le Devoir : Vache sacrée, vache à lait

Le Devoir : Il n’a jamais été question de faire d’Hydro-Québec une succursale du ministère du Revenu

Ajout :

Le Devoir : Écarts de rendement à Hydro-Québec: il n’y a jamais eu de surfacturation