Philippe Mercure / La Presse :

Des cerveaux… mais pas de stratégie pour en tirer le plein potentiel. Voilà la situation du Québec aux yeux de Frédéric Bouchard, nouveau président de l’Association francophone pour le savoir. L’homme estime que le gouvernement Couillard a créé un « vide » en ne déployant aucune politique globale sur la recherche et l’innovation, ce qui mine la capacité du Québec à trouver des solutions à ses problèmes. Rencontre avec un philosophe qui crie à l’urgence.

Lire sur La Presse