Pierre Saint-Arnaud / Journaliste, La Presse Canadienne :

MONTRÉAL – TransCanada a beaucoup de chemin à faire pour que son projet d’oléoduc Énergie Est obtienne une forme d’acceptabilité sociale. Cette réalité a été illustrée on ne peut plus clairement, jeudi soir, à Lévis, lorsque les travaux du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) ont été de nouveau interrompus durant vingt minutes par des manifestants, cette fois, issus principalement de communautés autochtones.

Lire sur L’actualité