Annie Morin / Le Soleil :

(Québec) La conseillère municipale Suzanne Verreault, qui représente le district de Limoilou et préside le Comité de vigilance des activités portuaires (CVAP), signe un mémoire qui considère comme «inacceptable» le dépassement des normes de qualité de l’air avant et après l’agrandissement du port de Québec en plus de réclamer davantage d’informations sur les effets cumulatifs du projet sur les quartiers et les résidents avoisinants.

Le mémoire a été déposé vendredi à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE), qui recueillait les commentaires sur l’étude d’impact environnemental portant sur l’aménagement d’un quai multifonctionnel dans le secteur de Beauport.

Mme Verreault, membre de l’Équipe Labeaume et du comité exécutif de la Ville de Québec, n’y prend pas position sur le projet d’agrandissement portuaire comme tel, mais exprime avec les membres votants du CVAP de nombreuses insatisfactions quant à son évaluation.

Lire sur Le Soleil