Améli Pineda / Journaliste, Le Journal de Montréal :

Il est minuit moins une pour éviter des coupes massives sur le mont Royal où près du tiers des arbres pourraient disparaître à cause de l’agrile du frêne, préviennent des experts qui pressent Montréal de trouver une stratégie. Alors que le mont Royal est considéré comme le poumon de la métropole, jusqu’à 30 000 arbres seraient condamnés à être ravagés.

Lire sur Le Journal de Montréal