Karel Ménard, Directeur général du FCQGED / Opinion, La Tribune : 

À la suite du dévoilement des grandes lignes du plan de modernisation du système de consigne publique québécois, la semaine dernière, le Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) est convaincu plus que jamais que c’est le moment pour le gouvernement du Québec d’en faire officiellement l’annonce, et ce, dans les meilleurs délais. La modernisation de notre système de consigne publique sur les contenants de boisson – inchangé depuis son instauration en 1984 – nous permettra d’atteindre des taux de

récupération globaux plus élevés et une meilleure qualité de la matière récupérée. Ainsi, nous serions plus à même de développer une véritable économie verte ici, au Québec. Les détracteurs de notre système de consigne ne proposent aucune solution viable. Ils ne recherchent que son abolition pure et simple pour des raisons pécuniaires. Chaque fois qu’un gouvernement est sur le point de bonifier ou d’élargir ce système, ils ressortent les mêmes épouvantails et sèment le doute avec des propos trop souvent fallacieux.

Lire sur La Tribune