Isabelle Porter / Le Devoir :

L’entreprise Anacolor devra réduire de 50 % sa production à la suite de la suspension de son certificat d’autorisation par le ministre du Développement durable, David Heurtel.

Le ministre reproche à l’entreprise de ne pas en avoir assez fait pour réduire les nuisances et odeurs que ses activités font subir aux résidents du secteur. Le problème perdure depuis des mois.

« On parle de santé et de bien-être de la population, on parle de protection de l’environnement », a déclaré M. Heurtel en mêlée de presse mardi. « On parle de gens dans la rue, d’enfants qui sont obligés de rester à l’intérieur parce que les enseignants jugent que ce n’est pas propice d’aller dehors. »

Située dans le secteur de Cap-Rouge, Anacolor est spécialisée dans la peinture de pièces métalliques. Les odeurs de solvant à peinture qu’elle dégage lui ont valu 170 plaintes depuis 2012.

Lire sur Le Devoir

Le Journal de Québec : Le ministre Heurtel suspend le certificat d’autorisation d’Anacolor

Le Soleil : Guerre ouverte entre Heurtel et Anacolor

L’Actualité : L’entreprise Anacolor voit son certificat d’autorisation suspendu par Québec

Québec Hebdo : Anacolor juge «déloyale» la suspension de son certificat d’autorisation

ICI Radio-Canada : Québec suspend le certificat d’autorisation d’Anacolor

ICI Radio-Canada : Certificat suspendu : Anacolor dénonce « un geste politique déloyal »

ICI Radio-Canada : Anacolor conteste la suspension de son certificat d’autorisation