Taïeb Moalla / Le Journal de Québec :

Confrontée au risque de voir ses activités suspendues, l’usine Anacolor jure qu’elle «continue l’introduction de nouvelles mesures destinées à réduire au maximum ses émissions».

L’entreprise de peinture de Cap-Rouge a publié un communiqué de presse vendredi en fin de matinée. Elle y annonce «la mise en service d’un troisième épurateur qui, combiné aux changements opérés depuis 2013, permettra de réduire de 77% la quantité de ses émissions».

Vendredi dernier, Anacolor a reçu un avis préalable à la suspension de son certificat d’autorisation. Elle disposait en tout de 15 jours pour présenter ses observations, après quoi son certificat d’autorisation pourrait être suspendu. Une audience au Tribunal administratif du travail (TAT) réunissant Anacolor et le gouvernement du Québec, aura lieu le 20 mars.

«Tous les éléments sont réunis pour trouver des solutions mutuellement satisfaisantes et dans l’intérêt de ceux avec qui nous cohabitons depuis plus de 50 ans», a signalé Richard LeBlanc, vice-président de la compagnie carougeoise.

Lire sur Le Journal de Québec

Le Soleil : Anacolor met en service un nouvel épurateur

Québec Hebdo : Anacolor installe un troisième épurateur

ICI Radio-Canada : Anacolor juge les demandes de Québec « déraisonnables et arbitraires »