Sébastien Bouchard, Regroupement citoyen pour la qualité de l’air de Cap-Rouge / Opinion, Le Soleil :

«Quand le sage désigne la Lune, le fou regarde le doigt.»

Le vendredi 14 octobre, Anacolor convoquait les médias à une conférence de presse. Ce que le propriétaire n’a pas dit mérite d’être souligné, et certaines questions attendent toujours des réponses.

Le propriétaire n’a jamais dit qu’il s’excusait ni qu’il reconnaissait avoir causé des torts réels à la santé et au bien-être des résidents de Cap-Rouge. Il n’a pas fait mention des témoignages du 12 juillet dernier, de cette personne âgée qui doit fermer ses fenêtres en plein l’été, de cette professionnelle en congé de maternité qui évite le sentier le long de la rivière Cap-Rouge, de cette directrice d’école lui ayant lancé «la santé de mes 270 élèves n’a pas de prix».

Lire sur Le Soleil

Pétition : Non à la pollution de l’air de Cap-Rouge