TVA Nouvelles :

Au cours des douze derniers mois, le regroupement Urgences mammifères marins a recensé 164 cas de phoques et de baleines échoués sur le littoral du Saint-Laurent ou à la dérive dans les eaux de l’estuaire et du golfe.

De ce nombre, une dizaine de carcasses de bélugas ont été retrouvées, principalement des femelles et des nouveau-nés.

Lire sur TVA Nouvelles

Urgences mammifères marins : un réseau actif et essentiel

Josiane Cabana / Baleines en direct :

L’équipe du 1-877-7baleine a déployé beaucoup d’énergie pour la 12e année afin de traiter pas moins de 410 appels de citoyens qui ont rapporté des mammifères marins morts ou en difficulté. Au total, 164 cas de phoques et de baleines ont été traités, dont une grande majorité des carcasses trouvées échouées sur le littoral du Saint-Laurent ou à la dérive dans les eaux de l’estuaire et du golfe. Plusieurs cas de phoques vivants dérangés par les riverains ont aussi été recensés.

Une diversité d’espèces, de menaces et de projets scientifiques

Le Saint-Laurent est un écosystème riche qui accueille plus d’une quinzaine d’espèces de mammifères marins, sans compter les espèces rares qui font parfois des incursions dans nos eaux. Urgences Mammifères Marins a traité des cas impliquant différentes espèces de phoques jeunes et adultes, des marsouins communs, des dauphins à flancs blancs, des bélugas, des petits rorquals (19 au total) et même des grands rorquals.

Situation rarissime, un jeune rorqual bleu a été aperçu mort au large de la Gaspésie cet automne et un autre rorqual bleu a été impliqué dans une collision avec une embarcation, une histoire exceptionnelle qui a fait couler beaucoup d’encre cet été.

Lire sur Baleines en direct