Michel Morin / Journaliste :

L’île d’Anticosti ne serait ni « le joyau écologique » mis de l’avant par un groupe d’écologistes, ni le «milieu naturel intact» évoqué à l’Assemblée nationale par le premier ministre Couillard pour justifier le retrait éventuel de son gouvernement de l’exploitation pétrolière de l’île.

Lire et voir sur TVA
(Publié le 4 mars)