Le Devoir :

La société Pétrolia affirme avoir déposé une demande d’injonction pour forcer le gouvernement du Québec à respecter ses engagements et à financer les trois forages exploratoires prévus au cours de l’été dans l’île d’Anticosti. L’entreprise pétrolière et ses filiales s’adressent aux tribunaux pour contraindre Ressources Québec (Investissement Québec) et Saint-Aubin E P (Québec) à « respecter leurs engagements financiers » de 100 millions de dollars pour financer les travaux d’exploration.

Lire sur Le Devoir

Anticosti: Pétrolia s’adresse aux tribunaux

Hélène Baril / La Presse :

«Le défaut de Ressources Québec et de Saint-Aubin met en péril le programme d’exploration pétrolière, ce qui risque d’entrainer notamment de nombreuses pertes d’emplois», explique l’entreprise dans sa requête. Le gouvernement du Québec est actionnaire de la société en commandite Hydrocarbures Anticosti, par sa filiale Ressources Québec. Même si le gouvernement de Philippe Couillard s’oppose à l’exploration pétrolière à Anticosti, il se dit lié par ses obligations contractuelles envers ses associés, dont Pétrolia. Selon Pétrolia, Ressources Québec et Saint-Aubin négligent maintenant de remplir leurs obligations et d’investir dans Hydrocarbures Anticosti les sommes visés par leurs engagements, ce qui  force le recours aux tribunaux.

Lire sur La Presse

Le programme d’exploration pétrolière sur Anticosti en péril

Argent :

Au début de juin, le pdg de Pétrolia, Alexandre Gagnon, a démissionné de son rôle de porte-parole d’Hydrocarbures Anticosti, dans le contexte où Pétrolia «fait face à l’hostilité de son partenaire gouvernemental». (…) Ressources Québec détient la plus grande participation dans Hydrocarbures Anticosti S.E.C., soit 35%. Trois autres partenaires, soit Pétrolia, Saint-Aubin et Corridor Ressources, détiennent chacun une participation de 21,67%.

Lire sur TVA Nouvelles