Charles Côté / Le Journal de Québec :

L’entreprise Pétrolia est prête à rendre publique l’entente d’Anticosti et à dévoiler les clauses de retrait qui y sont inscrites, ce que refuse Québec.

«Chez Pétrolia, on n’aurait aucune objection à dévoiler ce qu’il y a dans l’entente d’Anticosti si les autres partenaires sont d’accord», a indiqué au Bureau parlementaire le directeur des affaires publiques de la compagnie, Jean-François Belleau.

Pour l’instant, les clauses de retrait des partenaires d’Hydrocarbures Anticosti ne sont pas connues, et le gouvernement Couillard décline l’offre de Pétrolia. «Afin de ne pas nuire aux discussions avec l’ensemble des partenaires et des détenteurs de permis d’exploration, il n’est pas dans notre intention de rendre publique l’entente à ce moment-ci», a dit Audrey Cloutier, l’attachée de presse du ministre Carlos Leitao dans un échange courriel.

Lire sur Le Journal de Québec