Alexandre Shields / Le Devoir :

Plus d’un an après avoir donné le feu vert au projet Mine Arnaud, à Sept-Îles, le gouvernement Couillard ne parvient toujours pas à trouver le financement pour cette mine à ciel ouvert de plus de 850 millions de dollars, ni à trouver preneur pour la totalité de la production, a appris Le Devoir. Lassé d’attendre, le maire réclame des investissements pour relancer et diversifier l’économie de la région. (…) Il faut dire que le contexte du marché du phosphate (l’apatite est composée de phosphate) semble pour le moins incertain pour les prochaines années. Selon les prévisions de la Banque mondiale, le prix de la tonne de phosphate pourrait passer de 118 $ à 110$ entre 2017 et 2025. Or, selon Mine Arnaud, le seuil de rentabilité du projet se situerait à 120 $.

Lire sur Le Devoir

Ajout :

Le Devoir : Pierre Arcand affirme que le projet avance

Malgré les inquiétudes suscitées par les incertitudes quant au démarrage du projet, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, s’est voulu rassurant mardi. « Il y a des investisseurs qui se présentent », a-t-il mentionné en marge d’un point de presse tenu dans le cadre d’un symposium sur l’électrification des transports organisé à Montréal. (…) « Actuellement, il y a des discussions. Il y a au moins trois groupes qui sont intéressés au moment où on se parle, a ajouté le ministre Arcand. Il faut être patients, mais il y a de l’activité. Le dossier est loin d’être inactif et on y travaille pour la réussite », a-t-il ajouté, sans plus de précisions.