ICI Radio-Canada :

À l’occasion du deuxième anniversaire de la déclaration de souveraineté des Atikamekw, une affiche a été installée sur la route 155 pour souligner la limite sud de leur territoire. La nation Atikamekw compte planter d’autres affiches du genre pour augmenter la visibilité et le sentiment d’appartenance de leur communauté. « On veut dire aux automobilistes que c’est notre territoire qui commence et leur souhaiter la bienvenue », affirme le chef d’Obedjiwan Christian Awashish. « C’est une première, c’est symbolique […] nous ce qu’on veut faire, c’est de mettre des pancartes semblables à la grandeur du territoire, sur toute la périphérie du nord au sud, est en ouest », ajoute Constant Awashish, le grand chef de la nation Atikamekw.

Lire sur ICI Radio-Canada

Ajout : 

Le 8 septembre, j’ai eu le coeur en fête

Yves Donaldson / Le Nouvelliste :

C’était la fête nationale de Nitaskinan, de la nation atikamekw, afin de souligner la date anniversaire de la Déclaration de souveraineté d’Atikamekw Nehirowisiw, du 8 septembre 2014. Même si nous sommes non-autochtones, c’est une fête à célébrer avec notre coeur amérindien. Parce que nous vivons sur le territoire de Nitaskinan. Et surtout que les civilisations des Premières nations sont une partie majeure de notre propre identité et de son caractère distinct, en tant que Québécois ou Canadiens. Dans le passé, on a été bien accueillis par les Premières nations. Loin de nous chasser, les Premières nations se sont comportées en bon allier, avec une grande ouverture d’esprit, on a été reçus comme des frères et soeurs. Les Premières nations nous ont fait une place sur le territoire et ont partagé leurs connaissances.

Lire sur Le Nouvelliste