Serge Lemire, un Grand-Père soucieux et protecteur pour sa famille / Opinion, Le Courrier du Sud :

LETTRE OUVERTE. Mardi soir le 7 mars 2017, j’assistais à une soirée d’information au Centre Gabrielle-Granger à Nicolet, sur les enjeux de la loi 106 qui détermine la réglementation principalement en ce qui concerne le gaz de schiste et autres produits pétroliers.

À lire : L’EPA confirme le risque de la fracturation hydraulique pour l’eau

À ma grande surprise et déception, nous n’étions qu’une trentaine de personnes à vouloir savoir ce qui nous attend prochainement.

Les deux conférenciers très compétents et bien articulés nous ont informés de ladite loi 106 et des conséquences qui en découlent précisément pour Nicolet-Bécancour.

Des compagnies pétrolières détiennent des licences d’exploitation, ces dernières délivrées par notre gouvernement provincial. Elles s’apprêtent à nous visiter pour faire ce qu’elles croient bon de faire. Nous, citoyens, sommes devant les faits accomplis, et la seule façon de repousser ces compagnies c’est de se mobiliser ensemble.

Voilà en gros le portrait de la situation actuelle :

1) Le gaz de schiste représente des dangers désastreux pour la nappe phréatique, les sources d’eau potable et l’environnement.

2) Nous, parents et grands-parents, qu’est-ce que l’on veut laisser à nos descendants? C’est présentement notre rôle de se mobiliser pour protéger l’élément primordial et essentiel à la vie : L’EAU.

Lire sur Le Courrier du Sud

Le Devoir : L’avenir du gaz canadien reste toujours sombre