La Presse Canadienne :

La première ministre de l’Alberta Rachel Notley a beau demander au gouvernement canadien de cesser de «tergiverser» dans le dossier des pipelines, mais si Ottawa consulte autant, c’est peut-être à cause d’une étude fédérale interne. Selon une note transmise au sous-ministre des Finances, il ne sera pas nécessaire de construire de nouveaux pipelines au Canada avant au moins 2025. L’auteur soutient que les capacités du pays dans le domaine du transport pétrolier sont suffisantes en raison de la chute des cours du pétrole. (…) Elle souligne aussi que le projet Énergie Est que promeut TransCanada n’aura que des répercussions négligeables sur les écarts de prix pour les producteurs canadiens. Le prix du pétrole canadien était inférieur d’au moins 25 $ le baril à celui du Brent en 2012 et 2013, mais cette différence s’est effacée avec le temps.

Lire sur La Presse