Mathias Marchal / Journal Métro :

1-Eau potable
Un mois après la fuite de 200 000 litres du pipeline Husky Energy, qui n’appartient pas à TransCanada, en Saskatchewan, l’eau n’est toujours pas potable et deux municipalités limitrophes comptent toujours sur 30km de tuyaux pour approvisionner près de 50 000 citoyens.

2-Crédibilité
L’ONÉ, l’organisme fédéral qui étudie le projet, est sur la sellette. Son président et deux des trois commissaires qui pilotent la consultation ont rencontré de façon non officielle l’ancien premier ministre Jean Charest, au début de 2015, alors consultant pour TransCanada.

Lire sur le Journal Métro