ICI Radio-Canada :

Une vingtaine d’Autochtones ont manifesté, jeudi, devant le port de Grande-Anse dans l’arrondissement de La Baie, à Saguenay. Ils dénoncent le projet de l’entreprise GNL Québec qui désire y construire une usine de liquéfaction de gaz naturel.

Il s’agit d’un projet de 7,5 milliards de dollars.

Les manifestants s’inquiètent de la provenance éventuelle du gaz qui pourrait affecter leurs droits ancestraux. Ils appréhendent les conséquences environnementales du projet. (…)

Par ailleurs, l’écologiste Philippe Dumont, président de l’organisme Boréalisation, pense que GNL Québec affirme des demi-vérités en présentant le gaz naturel comme une énergie de transition, moins pire que le pétrole.

« Si on analyse le cycle de vie du gaz de schiste, on a un impact sur le climat qui est comparable à celle du charbon, explique-t-il. Loin d’être une énergie d’avenir, le gaz naturel, le gaz de schiste, a beaucoup en commun du point de vue environnemental avec le 19e siècle. »

Lire sur ICI Radio-Canada