Dominique Forget / ICI Radio-Canada :

Les biologistes du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs soupçonnent que la population d’ours noirs est en croissance au Québec. Voici pourquoi.

Chaque année, des centaines de Québécois contactent le ministère de la Faune pour signaler la présence d’un ours importun sur leur propriété. Ce nombre pourrait être appelé à croître. Le responsable? Le réchauffement climatique.

Quand le temps est plus doux, les ours sortent de leur tanière plus tôt au printemps et y entrent plus tard à l’automne.

Voir sur ICI Radio-Canada