AFP :

Les États-Unis ont retiré la majorité des populations de baleines à bosse de la liste des espèces en danger, signe du succès des efforts de protection engagés depuis plusieurs décennies dans le monde entier. «Cette décision marque un véritable succès écologique», a souligné Eileen Sobeck, administratrice adjointe du service de la pêche de l’Agence américaine océanique et atmosphérique NOAA, dans un communiqué. Le statut attribué aux termes de la législation américaine sur les animaux en danger, ne se justifie plus pour neuf des quatorze populations de ces cétacés (Megaptera novaeangliae) existant dans le monde, a annoncé mardi la NOAA. Néanmoins, quatre populations restent considérées en danger de disparition et, enfin, une a été reclassée dans la liste des animaux menacés.

Lire sur La Presse