Alexandre Shields, Marco Bélair-Cirino / Le Devoir :

Même si le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles vient de créer une nouvelle structure responsable de l’analyse économique des projets majeurs, le ministre Pierre Arcand promet que le BAPE pourra continuer de mener de telles analyses. Il estime d’ailleurs que l’organisme indépendant joue un rôle « essentiel ».

« Le BAPE fait son travail. Nous ne sommes pas en concurrence avec le BAPE. On fait quelque chose qui est complémentaire », a assuré mardi le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, en entrevue au Devoir à la sortie du caucus libéral à Québec.

Dans le cadre de l’élaboration des « orientations en matière d’acceptabilité sociale », le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) a en effet décidé de mettre sur pied un « Bureau de coordination des projets majeurs et d’analyse des impacts économiques ».

Dans un document mis en ligne récemment, le ministère précise ainsi que ce Bureau « a pour mandat d’analyser les retombées et les répercussions des projets majeurs pour bâtir une information fiable et crédible, utile à la compréhension des projets par les populations locales ».

Lire sur Le Devoir