Alexandre Shields / Le Devoir :

Le gouvernement Couillard se dit prêt à appuyer un projet pétrolier encore méconnu et situé dans le Bas-Saint-Laurent. Selon une évaluation préliminaire menée par la firme Sproule, la même qui avait évalué le potentiel sur Anticosti, le secteur contrôlé par l’entreprise Squatex et situé près de Rimouski pourrait contenir plus de 50 millions de barils de pétrole. La députée de la Coalition Avenir Québec (CAQ) Chantal Soucy s’en est pris au gouvernement Couillard mercredi, en affirmant que le « virage vert » du premier ministre nuirait à l’industrie pétrolière et gazière qui tente d’émerger au Québec. Selon la CAQ, « les déclarations et l’ingérence du premier ministre » au cours des derniers mois, notamment dans le projet d’exploration sur l’île d’Anticosti, « font fuir les investisseurs potentiels, locaux comme étrangers ».

Lire sur Le Devoir