Valérie Gaudreau, Ian Bussières / Le Soleil :

(Québec) La Communauté urbaine de Québec assouplit une fois de plus ses règles visant à freiner le développement dans le bassin versant du lac Saint-Charles. Dorénavant, les propriétaires de terrains de moins de 1000 mètres carrés, «situés à l’intérieur du périmètre urbain et desservis par les réseaux d’aqueduc et d’égouts» conservent leur droit de construire au-delà du 20 octobre 2016, date d’entrée en vigueur du Règlement de contrôle intérimaire.

L’annonce a été faite dans un court communiqué de presse publié en fin de journée. Le document n’indique pas combien de citoyens sont concernés par ce nouvel assouplissement. «Lorsque nous avions proposé la norme du 1000 mètres carrés afin de préserver le couvert végétal, nous pensions d’abord aux futurs lotissements. Nous reconnaissons donc des droits acquis, en termes de lotissement, pour les terrains de moins de 1000 mètres carrés», a dit la présidente de la Commission d’environnement intérimaire et mairesse de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele.

Lire sur Le Soleil