AFP :

Le groupe allemand Bayer a montré lundi qu’il était prêt à ouvrir en grand son portefeuille pour mettre la main sur Monsanto, malgré la réputation sulfureuse en Europe du fabricant américain de semences OGM et de pesticides. Soixante-deux milliards de dollars, soit environ 55 milliards d’euros. C’est l’énorme prix que Bayer met sur la table. Le succès de cette fusion en ferait la plus grosse acquisition d’un groupe étranger par une entreprise allemande, loin devant celle à quelque 36 milliards de dollars de Chrysler par Daimler à la fin des années 1990.

Lire sur La Presse