Alexandre Shields / Le Devoir :

C’est maintenant officiel. Le béluga, espèce emblématique du Saint-Laurent, sera désormais classé « en voie de disparition » en vertu de la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral. Un signe de plus de la situation critique de ces mammifères marins, dans un contexte où de nouveaux projets risquent d’avoir des impacts sur leur habitat essentiel. En acceptant de faire passer le statut du béluga de « menacé » à « en voie de disparition », le ministre de Pêches et Océans, Dominic LeBlanc, donne suite aux recommandations des scientifiques, qui ont constaté un déclin dans cette petite population de cétacés. Les bélugas du Saint-Laurent étaient environ 1000 individus au début des années 80. Mais alors qu’une telle population protégée par la loi aurait dû doubler au fil des ans, leur nombre a plutôt connu un déclin, au point où ils ne sont plus qu’environ 880 aujourd’hui. Et encore cette année, comme au cours des dernières années, les chercheurs ont constaté des mortalités élevées chez ces animaux, notamment chez les femelles et les jeunes.

Lire sur Le Devoir

Le béluga est officiellement en voie de disparition

Charles Côté / La Presse :

Un certain nombre de facteurs semblent contribuer au déclin de l’espèce dans le Saint-Laurent.  Parmi ceux-ci, la pollution, la diminution des ressources alimentaires, le dérangement par les humains et la dégradation de l’habitat sont considérés comme les menaces principales au rétablissement de la population. Les bélugas peuvent également être victimes de collisions avec les navires ou d’empêtrement dans les engins de pêche.

Lire sur La Presse