Baptiste Ricard-Châtelain / Le Soleil :

(Québec) Les bélugas chamboulent les activités de la Société des traversiers du Québec qui a dû procéder à des travaux «d’urgence» à ses quais de L’Isle-aux-Coudres et de Rivière-du-Loup.

Depuis des années, la STQ a ses habitudes. Dont celle de draguer le fond marin près de certains quais durant l’été. Elle veille ainsi au passage des navires qui, sinon, s’enliseraient. Et, jusqu’à maintenant, les bélugas n’influençaient pas le choix de la date des travaux…

C’était avant. Avant que le cétacé blanc grimpe dans l’échelle des espèces en danger, fin 2016. «Étant donné que le béluga est maintenant une espèce « en voie de disparition » […] il faut s’assurer de préserver son habitat et de sa période de reproduction», explique la conseillère en communication de la STQ, Cynthia Boissonneault.

C’est du sérieux : «La particularité là, c’est qu’on est dans la pouponnière des bélugas.»

Le calendrier a donc été modifié. «Habituellement, le dragage à L’Isle-aux-Coudres et Rivière-du-Loup se faisait au début de l’été, en juin-juillet. Sauf que ça tombe en plein dans la période de reproduction du béluga.»

Lire sur Le Soleil