La Presse Canadienne :

Des responsables canadiens de l’industrie du bois d’oeuvre rencontreront cette semaine l’ambassadeur du commerce américain, alors qu’ils se préparent à l’imposition de droits punitifs de la part des États-Unis, ce qui menace d’entraîner des fermetures de scieries et des mises à pied. Le représentant au Commerce des États-Unis, Michael Froman, discutera mercredi avec l’industrie canadienne du bois d’oeuvre, à Toronto, tout comme la ministre canadienne du Commerce international, Chrystia Freeland, l’a déjà fait avec les producteurs américains. (…)

Le Canada représente traditionnellement environ le tiers du marché américain du bois d’oeuvre, mais certaines rumeurs avancent que les États-Unis aimeraient voir cette proportion reculer à 22 %, selon le chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau. « Il sera impossible pour le Canada d’accepter cela », a-t-il affirmé, même si la fourniture de bois d’oeuvre canadien devait reculer à environ 25 % du marché d’ici 2027 en raison d’une infestation d’insectes nuisibles et de règles de conservation au Québec, selon un rapport de la Canada West Foundation.

Lire sur La Presse