La Presse canadienne :

Le ton se durcit à Washington à propos du bois d’oeuvre, estime le négociateur du Québec dans ce dossier, Raymond Chrétien, qui continue de plaider pour une solution négociée entre le Canada et les États-Unis.

Autrement, un conflit commercial risque de «polluer l’atmosphère entre les deux pays pendant longtemps», a-t-il estimé, jeudi, après avoir participé à un événement organisé par le Conseil des relations internationales de Montréal en compagnie de l’ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis.

«Je le sais parce que j’ai passé 40 ans de ma vie à Ottawa, a affirmé l’ex-ambassadeur canadien aux États-Unis. Tout le monde souhaite un règlement rapide de ce côté-ci de la frontière, mais ça ne sera pas facile, parce que les Américains sont dans un mode très protectionniste.»

Plus tôt cette semaine, dans le cadre de son audience de confirmation au Sénat américain, Robert Lighthizer, le représentant au Commerce désigné, a dit avoir placé le dossier du bois d’oeuvre au sommet de sa liste des priorités.

Lire sur La Presse

Le Quotidien : Valoriser la biomasse pour stimuler l’économie

Québec Hebdo : Québec investit 17 M$ dans le secteur forestier

Communiqué : Un investissement de 17 M$ pour l’innovation dans le secteur forestier