ICI Radio-Canada :

L’appui du gouvernement fédéral se fait toujours attendre pour les communautés des réserves autochtones du nord de la Saskatchewan qui sont touchées par le déversement de pétrole, selon la députée fédérale de Desnethé Missinippi Rivière Churchill, Georgina Jolibois. Les Premières Nations affectées par le déversement n’avaient toujours pas reçu de réponse jeudi d’Ottawa, selon elle, malgré son appel à différents ministères fédéraux mardi dernier.

Lire sur ICI Radio-Canada

La stratégie de communication de Husky Energy est inefficace, selon un expert

ICI Radio-Canada :

La stratégie de communication de Husky Energy à la suite du déversement de pétrole survenu la semaine dernière en Saskatchewan est inefficace, croit Barry McLoughlin, spécialiste en communication. La compagnie a laissé savoir qu’elle communiquerait avec les différents médias seulement par courriel, plus tôt cette semaine. « On ne peut pas voir si quelqu’un s’en soucie vraiment s’il ne communique que par courriel, mentionne Barry McLoughlin. Les courriels représentent la forme de communication qui permet le moins de bâtir une relation de confiance. » Husky Energy a participé aux conférences téléphoniques quotidiennes pour informer les médias et la population lors des deux premiers jours de l’incident, mais a cessé de le faire par la suite. « La compagnie est dans une situation où elle semble se cacher derrière un mur », explique Barry McLoughlin.

Déversement de pétrole : répit pour North Battleford et Prince Albert

Deux des principales villes touchées connaissent un certain répit, une semaine après un important déversement pétrolier dans la rivière Saskatchewan Nord. La Ville de North Battleford est parvenue à un accord avec la ville de Battleford pour son alimentation en eau alors que du côté de Prince Albert, la construction des pipelines pour son alimentation en eau suit l’échéancier. L’entente signée permet à North Battleford de recevoir des eaux traitées par la station de traitement des eaux souterraines des Battlefords. L’eau sera acheminée directement dans le système d’aqueduc de North Battleford. Des restrictions concernant la consommation de l’eau sont en vigueur à North Battleford depuis la fermeture de son usine de traitement des eaux le 22 juillet.

Lire sur ICI Radio-Canada