Vanessa Picotte / Brossard Éclair :

MOBILITÉ. Brossard investira 547 000$ dans un projet pilote de covoiturage social. C’est la première fois qu’une municipalité québécoise investit des fonds publics en vue d’améliorer la mobilité via une plateforme multimodale.

Le contrat d’un an pour le projet pilote de micro-transit destiné aux résidents de Brossard a été accordé à l’entreprise Transport social Netlift. Son mandat sera d’identifier les jumelages possibles entre conducteurs et passagers effectuant le même trajet.

Par exemple, un citoyen inscrit à Netlift qui se rend tous les jours à son travail en voiture, de Brossard à Boucherville, pourra offrir de prendre un ou plusieurs passagers intéressés par le même trajet. Netlift identifiera les jumelages possibles et lui proposera des utilisateurs potentiels.
La participation financière de la Ville servira à offrir aux résidents de son territoire des forfaits mensuels à coûts moindres, ainsi que le remboursement de certains frais reliés au covoiturage. Les chauffeurs de Brossard qui utiliseront l’application ne seront pas payés, mais recevront un remboursement de 50 à 75% de leurs dépenses, en fonction du kilométrage, de la consommation d’essence et des frais de stationnement.

Ce projet pilote ne sera offert qu’aux résidents de Brossard puisque la Ville souhaite que son investissement retourne directement dans les poches de ses contribuables.

«Netlift va offrir des forfaits de covoiturage mensuels de la même manière que nous achetons une passe d’autobus ou de métro, explique le conseiller municipal Alexandre Plante. La Ville subventionne une partie de ces forfaits, qui couvriront différentes zones.»

Lire sur le Brossard Éclair