AFP :

Le Canada a échoué à assurer la protection d’un vaste parc national en bordure des champs de sables pétrolifères, a estimé vendredi l’UNESCO qui pourrait ajouter le parc à sa liste noire du patrimoine mondial en péril.

Le parc national Wood Buffalo, à cheval sur la province de l’Alberta et les Territoires du Nord-Ouest, plus vaste que les Pays-Bas, subit l’impact négatif du développement industriel des sables bitumineux et du projet du barrage Site-C dans la province voisine de Colombie-Britannique, selon le rapport de l’agence culturelle des Nations unies.

L’ «accumulation de preuves laisse penser que la présence de produits polluants» comme le sulfate et le mercure est une conséquence directe de l’exploitation de gisements de sables bitumineux de l’Alberta au sud du delta.

L’avenir du delta Paix-Athabasca, une des plus importantes réserves d’eau douce de la planète, et habité depuis des siècles par des peuples autochtones comme les Cris et les Tchipewyans, est au mieux «incertain», souligne le rapport.

Lire sur Le Journal de Montréal