Gilbert Paquette – Membre du collectif 150 ans de Canada | Le Devoir :

La rivière Chaudière a été polluée par un déversement de pétrole après la tragédie de Lac-Mégantic, en juillet 2013. «Contrairement à ce qu’en disent les compagnies pétrolières et le gouvernement canadien, le transport par oléoduc n’est pas plus sécuritaire que le train», écrit Gilbert Paquette.

Le 6 juillet 2013, la ville de Lac-Mégantic était frappée par les deux piliers sur lesquels s’est édifié le Canada : les chemins de fer et le pétrole. Impossible d’oublier, même quatre ans plus tard, ce train chargé de pétrole qui a déraillé et détruit le centre-ville de Lac-Mégantic, tuant 47 personnes.

Lire sur Le Devoir

Le Devoir : Désillusion carbone

Le Devoir : La poutre pétrolière

Le Devoir : L’Université d’Édimbourg décerne un doctorat honorifique à Justin Trudeau

Radio-Canada : Ultimatum de l’UNESCO pour le parc de Wood Buffalo

Radio-Canada : Un pipeline en partie hors terre continue d’inquiéter à Saint-Lazare

Mondialisation.ca : Les autochtones et les célébrations de Canada 150 – Remuer le fer dans la plaie