«S’il veut respecter ses engagements climatiques, le gouvernement Trudeau devra présenter des mesures nettement plus ambitieuses que celles qui ont été mises en oeuvre au cours de son premier mandat. Celles-ci devraient générer un recul d’à peine 10 % des émissions de gaz à effet de serre du Canada d’ici 2030. Et même en ajoutant celles qui ont été annoncées, les objectifs de l’Accord de Paris ne seront pas atteints. Pendant ce temps, Ottawa admet déjà que les émissions du secteur pétrolier augmenteront au moins jusqu’en 2030.»

Lire sur Le Devoir