Alexandre Shields / Journaliste, Le Devoir :

La mine Canadian Malartic entend prolonger l’exploitation de son imposant gisement d’or à ciel ouvert jusqu’en 2028. La fosse sera alors deux fois plus grosse que ce qui était prévu au début de l’exploitation. Le projet d’expansion suscite d’ailleurs de vives inquiétudes, puisque la Santé publique a déjà fait état des impacts majeurs sur la population et que la minière multiplie les infractions à la Loi sur la qualité de l’environnement depuis son ouverture.

Lire sur Le Devoir