Charles-A. Drolet – Biologiste, Nature Québec / Le Devoir :

En réaction à l’article d’Alexandre Shields du 21 avril, « Les caribous de Val-d’Or au Zoo de Saint-Félicien ».

À lire aussi : Relocalisation des caribous de Val-d’Or : une décision prise sans consulter le milieu, clame l’Association chasse et pêche de Val-d’Or

On croit rêver ! Depuis quand la survie d’une espèce passe-t-elle par sa mise en boîte ? Par ce geste incompréhensible, le ministre et son gouvernement croient-ils vraiment ce qu’ils affirment, à savoir que le transfert des caribous de Val-d’Or dans un zoo va régler la question de leur survie ? D’autant plus que le zoo de Saint-Félicien, à qui on destine ce transfert, vient de subir la perte de 19 des 21 caribous qu’il gardait en captivité. À quand la mise en aquarium des bélugas du Saint-Laurent ?

La vérité est que Québec est sur le point de céder à la pression industrielle et de se libérer d’une situation financièrement inacceptable pour ce gouvernement en emprisonnant au zoo de Saint-Félicien ce qu’il reste de la petite harde de caribous que l’on appelle harde de Val-d’Or. Rien de plus logique si, après des années d’agression sur leur habitat, on constate que les caribous de Val-d’Or ne peuvent absolument plus survivre. Libérons-nous de nos obligations à l’égard de cette espèce en l’éliminant !

Lire sur Le Devoir

Radio-Canada : Caribous au zoo : un biologiste de l’UQAR y voit un échec

Le Devoir : Le transfert de caribous dans un zoo suscite des inquiétudes

Radio-Canada : Caribou forestier au Canada: faire respecter la Loi sur les espèces en péril

Le Devoir : Greenpeace prône une approche concertée pour la forêt boréale

L’Écho Abitibien : Caribous de Val-d’Or: des biologistes sont furieux

Le Devoir : Québec refuse d’expliciter sa décision de déplacer vers un zoo la harde de Val-d’Or

Ajout :

L’Écho Abitibien : Caribous de Val-d’Or: le fédéral se penche sur le dossier