Louis Tremblay / Le Quotidien :

Le ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs espère dégager des consensus positifs qui vont permettre de rallier les différents intérêts grâce à la nouvelle Table des partenaires pour la mise en oeuvre du Plan d’action pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier.

Au cours d’une entrevue accordée au Quotidien, Luc Blanchette est revenu sur l’importance d’atteindre ce but alors que le premier ministre Philippe Couillard a toujours soutenu qu’il n’y aura pas un seul emploi sacrifié au Québec pour un caribou.

La nouvelle structure consultative a regroupé pas moins d’une trentaine de représentants de groupes environnementaux, des entreprises, du monde municipal et des nations indiennes ainsi que des syndicats (Unifor, CSN). Le ministre Blanchette a assisté à une portion de la première rencontre tenue mercredi et s’est dit satisfait de ce qu’il y a entendu.

Québec, il faut le rappeler, doit obligatoirement déposer auprès du ministère fédéral de l’Environnement un plan de rétablissement du caribou forestier afin d’éviter de se faire imposer les mesures que les spécialistes d’Environnement Canada jugent nécessaires pour sauver cet écotype d’ongulé qui a été placé sur la liste des espèces menacées au fédéral et vulnérables au Québec.

Lire sur Le Quotidien

La relève forestière garde espoir en l’avenir de la ressource

François Cattapan / Québec Hebdo :

FORÊT. Malgré un ciel chargé de nuages à la suite de l’échéance de l’Accord sur le bois d’œuvre avec les États-Unis et l’arrivée au pouvoir du nouveau président Donald Trump, les étudiants en foresterie de l’Université Laval entrevoient un avenir prometteur pour cette industrie. Certes, il y a des défis à l’horizon, mais il y a aussi beaucoup de potentiel à développer pour ces jeunes plein d’ambition.

C’est dans cette optique qu’a été lancée la 38e édition du Salon de la forêt, sous le thème «À la racine de nos inspirations». Le rendez-vous prend place, samedi et dimanche au Pavillon Alphonse-Desjardins, dans le cadre de la Semaine des sciences forestières 2017. Celle-ci culminera le jeudi 26 janvier avec le Colloque Kruger, qui portera entre autres sur la renégociation de l’Accord du bois d’œuvre.

Lire sur le Québec Hebdo

Les universitaires à la rescousse de l’industrie du bois d’œuvre

ICI Radio-Canada :

L’industrie forestière craint un nouveau conflit du bois d’œuvre et l’arrivée de Donald Trump au pouvoir pourrait réserver bien des surprises aux producteurs québécois. Réunis à l’Université Laval à l’occasion de la 38e Semaine des sciences forestières, les universitaires en foresterie et en architecture tentent de trouver des solutions afin de prévenir une potentielle crise dans leur domaine.

« Pour l’industrie forestière, c’est sûr que c’est préoccupant, affirme le président de la 38e Semaine des sciences forestières, Minh Le. Notre événement est bonne opportunité pour les jeunes de proposer des solutions à ces problèmes-là. »

Toute la fin de semaine, les étudiants réunis au pavillon Desjardins doivent accomplir des défis de construction en bois afin de réaliser l’importance de diversifier l’utilisation du bois.

Le doyen de la faculté de foresterie de l’Université Laval, Guy Mercier, estime quant à lui que la nouvelle génération de travailleurs du secteur forestier doit rapidement trouver des solutions pour diversifier les utilisations du bois.

Lire sur ICI Radio-Canada