ICI Radio-Canada :

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a lancé cet été son programme québécois de prévention après qu’une carpe asiatique de 64 livres ait été prise dans le fleuve Saint-Laurent. Importé aux États-Unis pour lutter contre les algues, cet imposant poisson dévore les plantes aquatiques sur son passage, ce qui perturbe et déloge les espèces locales. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Catherine Perrin pourquoi la carpe asiatique, dont il existe cinq espèces distinctes, présente un danger.

Lire sur ICI Radio-Canada