Luc Gagnon, président d’Option Transports Durable et chargé de cours en développement durable à l’École de Technologie supérieur / La Presse :

Option transport durable considère que le projet proposé par la CDPQ-Infra stimulera l’étalement urbain et l’utilisation de l’auto. Voici pourquoi :

1. Chercher une image de prestige, ce qui mène au choix de la technologie la plus chère.

Pour son projet, la Caisse de dépôt propose la technologie du SkyTrain automatisé, sans chauffeur, qui doit être complètement isolé des piétons. Chaque station, en hauteur ou en tunnel, est très coûteuse. Pour 5,5 milliards de dollars, le projet ajoute seulement 12 stations. Avec le même budget, on peut implanter six lignes de tramway, avec environ 120 stations.

2. Sous-estimer le coût réel du projet : il sera beaucoup plus élevé que 5,5 milliards.

Lire sur La Presse