Jean-Nicolas Blanchet / Le Journal de Québec :

Un ancien site industriel de Bécancour a laissé fuir depuis 10 ans 184 000 tonnes de matières toxiques sous le nez du ministère de l’Environnement, a appris notre Bureau d’enquête.

Depuis 2009, le terrain dégageant des «gaz toxiques et inflammables» a appartenu successivement à une octogénaire et à un jeune homme au passé délinquant de 27 ans, qui disent tous deux ne pas savoir qu’ils en étaient propriétaires.

Les fuites dans la nappe phréatique amènent aussi des experts à s’inquiéter pour la qualité de l’eau potable que consomment les résidents des alentours.

Le site, de la dimension de 40 terrains de football, appartenait jusqu’en 2009 à l’usine Recyclage Aluminium Québec et Alsa Aluminium.

Depuis, à l’exception de quelques travaux de surveillance, il est laissé à l’abandon.

Lire sur Le Journal de Québec