TVA :

L’industrie manufacturière représente 13,4 % du PIB de la région métropolitaine et crée plus de 220 000 emplois. Sa vitalité est donc primordiale pour la communauté des affaires, dit la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Mais son déploiement est freiné par ses problèmes de congestion. «Les activités manufacturières requièrent une fluidité des transports et un accès facile au port et à l’aéroport», a dit Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre, en présentant ses recommandations sur l’avenir du secteur, devant la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation de la Ville de Montréal.

La qualité du réseau de transport et l’accès à une chaîne logistique souple sont donc des critères déterminants dans la décision d’une entreprise d’investir, affirme Michel Leblanc. «Montréal doit trouver des solutions aux problèmes de congestion et d’accès à ces infrastructures stratégiques. Un secteur manufacturier fort a besoin d’un réseau de transport fluide.»

Lire sur TVA Nouvelles