AFP :

Avec le changement climatique, le nombre de journées caniculaires va augmenter aux États-Unis et le réseau électrique pourrait ne pas être en mesure de répondre à ces poussées de demande d’ici la fin du siècle, mettent en garde des chercheurs.

L’investissement nécessaire pour accroître les capacités des infrastructures pourrait atteindre 180 milliards, selon une étude publiée lundi dans les Comptes rendus de l’académie des sciences (PNAS).

«Dans la mesure où le réseau électrique est construit pour répondre à une demande maximale, les résultats de notre étude ont des implications importantes pour la construction des futures capacités nécessaires pour répondre à ces poussées de consommation», souligne cette étude dirigée par des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley.

Ils ont également déterminé que la consommation électrique varierait selon les régions des États-Unis, deuxième plus gros producteur et consommateur d’électricité après la Chine.

Lire sur La Presse