Benoît Livernoche, La semaine verte / ICI Radio-Canada :

Les changements climatiques semblent donner un sérieux coup de pouce aux vignerons du Québec. Au même moment, en Europe, des producteurs de vin s’inquiètent de la montée des températures estivales. Au vignoble l’Orpailleur, à Dunham, les vendanges pour le vin blanc sont déjà commencées depuis deux semaines, et celles pour les vins rouges débutent ce week-end. « Ce qui veut dire que l’on est de deux à trois semaines plus tôt qu’il y a environ 30 ans, c’est énorme! », affirme un Charles-Henri de Coussergues bien heureux de la saison qui se termine. Ce vigneron a été l’un des premiers Français à développer l’industrie viticole au Québec. Il avoue qu’à ses débuts faire du vin au Québec était audacieux, car les conditions climatiques n’étaient pas optimales.

Lire sur ICI Radio-Canada