ICI Radio-Canada :

Tandis que Ressources naturelles Canada mène une étude pour comprendre pourquoi les bouleaux meurent dans les Prairies et en Colombie-Britannique, un chercheur explique que les changements rapides de climat sont en cause. L’étude sur l’état de santé des bouleaux a commencé en 2008, permettant d’examiner plus de 300 arbres dans les centres urbains. Un des chercheurs travaillant sur cette étude, David Langor, a remarqué que les bouleaux mourraient de plus en plus rapidement depuis l’année 2003. Edmonton a par ailleurs perdu 60 % de ses bouleaux depuis 2008. Ces pertes s’expliquent par les changements climatiques et la combinaison de périodes de sécheresse avec de fréquentes périodes de dégel durant l’hiver, selon le scientifique. « Les bouleaux ont des racines très profondes, les impacts de la sécheresse se voient donc rapidement sur le haut des arbres qui meurent », souligne-t-il.

Lire sur ICI Radio-Canada